L’eau utilisée par les systèmes collectifs de brumisation d’eau peut, dans certains cas, favoriser le développement de bactéries telles que la Legionella pneumophila. Le développement de cette bactérie est, en effet, favorisé soit à cause d’une mauvaise conception ou installation des brumisateurs (présence de zones de stagnation de l’eau) soit grâce à une défaillance du système comme le réchauffement des canalisations ou le stockage prolongé de l’eau dans les réservoirs.

Contaminées, l’eau diffusée par les buses peuvent ensuite être inhalées par les utilisateurs du système collectif de brumisation et entraîner une infection respiratoire telle que la légionellose.

Afin d’éviter ce risque et garantir l’hygiène des systèmes collectifs de brumisation d’eau, BRUMIFRAIS applique à la lettre les règles procédurales et techniques mises en place par :

  • le code de la santé publique dans ses articles L.1335-3, L.1335-4, L.1335-5 et L.1337-10;
  • le décret du 27 avril 2017 relatif à la prévention des risques liés aux systèmes collectifs de brumisation d’eau;
  • ainsi que l’arrêté du 7 août 2017 relatif aux règles techniques et procédurales visant à la sécurité sanitaire des systèmes collectifs de brumisation d’eau, pris en application des dispositions de l’article R. 1335-20 du code de la santé publique.

Les différents types de brumisateurs BRUMIFRAIS hautement protégés contre la légionellose

Les brumisateurs BRUMIFRAIS faisant l’objet d’une protection particulière contre la légionellose sont notamment ceux que notre entreprise installe dans :

  • les établissements recevant du public comme les cafés, restaurants, bars, hôtels, gares, maisons de retraites, hospice, campings, collectivités locales …
  • les sites culturels, de loisirs (manifestation estivales, concert, etc.) et parcs d’attraction (zoos, parcs animaliers …);
  • les magasins de distribution (supérettes, supermarchés, hypermarchés …).

Dans le cas d’une location ou location-vente (leasing) de brumisateurs restaurant, brumisateur chantier, brumisateur poissonnerie ou ventilateur-brumisateur, la société Brumifrais garantit elle-même la conformité des installations aux règles d’hygiène et de sécurité publique.

Obligations et bonnes pratiques de BRUMIFRAIS pour la prévention de la légionellose

Il est important de souligner que l’entreprise BRUMIFRAIS installe elle-même ses systèmes de brumisation afin d’éviter  le développement de germes pathogènes dans les canalisations. Pour se conformer aux mesures préventives sur la légionellose, nous prenons également quelques mesure sur :

1/ La conception des installations des systèmes collectifs de brumisation d’eau

La mise en œuvre de règles techniques dès la conception des installations du système collectif de brumisation d’eau par BRUMIFRAIS se traduit ainsi par :

  • le raccordement en permanence du système de brumisation avec le réseau de distribution d’eau potable (impérativement de l’eau froide);
  • l’utilisation à titre exceptionnel des réservoirs de stockage d’eau ainsi que les autres types de réseaux d’eau lorsque le réseau de distribution d’eau potable fait défaut;
  • l’intégration au système d’une vanne facilitant sa purge et sa vidange.
  • La limitation de la longueur de la canalisation de raccordement pour éviter les zones de stagnation ou bras morts;
  • L’utilisation d’un système de prétraitement anti-calcaire pour prévenir la formation de tartre et dépôt dans le système collectif de brumisation d’eau.

Toujours dans le cadre de la prévention de la légionellose, BRUMIFRAIS informe les exploitants sur l’importance du maintien de la température de l’eau du réseau à 25°C maximum ainsi que le calorifugeage de leurs canalisations d’eau chaude afin d’éviter que le conduit d’eau froide alimentant le système ne se réchauffent.

2/ L’utilisation d’une eau de qualité pour le système collectif de brumisation d’eau

Le respect des exigences de qualité de l’eau est une condition SINE QUA NON pour les systèmes collectifs de brumisation d’eau. Ainsi, avant toute installation, BRUMIFRAIS informe les exploitants que :

  • ils sont tenu d’effectuer une analyse des légionelles, 2 fois par an et avant la mise à disposition, du brumisateur au public. En cas d’utilisation d’un autre réseau de distribution d’eau, l’analyse de la qualité d’eau doit se faire avant la première utilisation du système puis une fois tous les 5 ans.
  • la concentration en légionella pneumophila ne doit dépasser 10 UFC/L.
  • la réalisation des prélèvements et analyses doit être faite par un laboratoire certifié par le Comité français d’accréditation pour le paramètre recherché.
  • les résultats d’analyses doivent être consignés dans un fichier sanitaire dématérialisé ou matérialisé.

Pour éviter les mauvaises surprises voire des problèmes plus graves comme la contamination des utilisateurs, BRUMIFRAIS propose une maintenance annuelle pour chacun de ses systèmes de brumisation.

3/ L’entretien régulier des installations

L’entretien annuel proposé par BRUMIFRAIS comprend le nettoyage du système collectif de brumisation d’eau, la désinfection ainsi que le détartrage des accessoires et éléments le constituant comme les tuyaux, la ligne et les buses. Cependant, nos experts en brumisation peuvent intervenir à votre demande.  La Loi préconise, en effet, une vérification, un entretien et une désinfection des réservoirs au moins une fois par semaine. Si vous avez quelques notions en bricolage, nous pouvons bien entendu vous assister par téléphone. La majorité des problèmes techniques se résout d’ailleurs de cette manière.

Dans tous les cas, la Loi exige que vous teniez par écrit les informations relatives à l’entretien de votre système de brumisation.

4/ La mise en service des installations

Les mesures de prévention de la légionellose imposent, en effet, que tout exploitant d’un brumisateur haute pression doit procéder à sa purge et à sa désinfection après un long arrêt de plus de 6 semaines mais nous pouvons également effectuer cette opération à la demande de nos clients.

Pour la désinfection d’espaces recevant du publics, BRUMIFRAIS propose 2 solutions complémentaires :

  • la décarbonatation : il s’agit d’un procédé par lequel 3 types de filtres (anti-calcaire, anti-sédiment et anti-légionelle) sont intégrés dans votre système de brumisation pour vous assurer une utilisation durable et sécuritaire.
  • la filtration UV : tous les brumisateurs avec rampes proposés par BRUMIFRAIS sont équipés de lampe UV. Ce puissant bactéricide élimine à 95 % toutes les heures les bactéries et virus contenus dans 12,5 litres d’eau.

Avec les équipements de BRUMIFRAIS, les risques de contamination de légionellose sont réduits à néant et vous évitez la sanction administrative telle que l’interdiction d’utilisation du système collectif de brumisation d’eau. Les  sanctions pénales sont encore plus lourdes : 15 000 € d’amende (article L.1337-10 du code de la santé publique) et 3 ans d’emprisonnement plus 45 000 € d’amende en cas d’homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement (article 221-6 du code pénal).